Baisser les prix pour augmenter les revenus

Vous avez pu remarqué que pas mal de mes articles parlent de promos de Valve (non je ne suis pas payés par eux, malheureusement). Je tiens seulement à faire profiter des offres qu’ils font, le week-end généralement.

On ne sait pas grand chose de leur ventes, alors quand ils lâchent un chiffre on y fait attention.

Gabe Newell, directeur général de Valve Software, viens en effet d’annoncer l’impact des remises sur les ventes :

  • 10% de remise = 35% d’augmentation des ventes
  • 25% de remise = 245% d’augmentation des ventes
  • 50% de remise = 320% d’augmentation des ventes
  • 75% de remise = 1470% d’augmentation des ventes

Un modèle qui marche bien, me direz vous. Et bien, si l’on considère que le prix est un frein majeur à l’achat d’un titre, Gabe l’a bien compris et s’empresse de montrer que son système est bien meilleur que celui des versions boites qui commencent au prix fort pour arriver en prix cassés au final.

Il vante son système, plus flexible qui permet de jouer sur l’offre et la demande (plus logique quand on parle de marché) en faisant des promotions quand la demande baisse et en remontant pour créer la rareté.

L’exemple de Left4Dead, qui le jeu multi à la mode en ce moment, qui le temps d’un week-end à vu une baisse de son prix de 50% en est la preuve. Les ventes ont été multipliées par 31 dépassant les chiffres du lancement.

Après Molyneux qui s’interroge sur le modèle économique des jeux next-gen (70€ un jeu c’est assez cher je trouve aussi) et Satoru Iwata qui voudrait établir le prix en fonction du contenu et du temps passé (ce qui est logique), mais bon Big N continue à se gaver en attendant…

Donc faudra-t-il une crise du marché pour que la politique des prix changent.

source, via.

Laisser un commentaire