Comment faire des sushi

Un fois n’est pas coutume, je vais vous parler cuisine. Mais on va garder un coté original, un peu geek, Japonais (le raccourci est un peu facile je vous l’accorde) donc Sushi.

Au premier plan des Nigiri et au second des Maki

Tout d’abord, sans parler du poisson, il va vous falloir du matériel et des ingrédients que vous trouverez dans les supermarchés asiatiques ou les boutiques spécialisées :

  • Un autocuiseur pour le riz car ça aide beaucoup
  • Du riz rond japonais
  • Une natte en bambou
  • Un couteau à poisson
  • Des feuilles de Nori, algues vertes rôties (roasted)
  • Du vinaigre de riz (ce qui donne le gout)
  • Un peu de sel et de sucre
  • De la sauce soja sucrée ou salée (je préfère la salée)
  • Du Wasabi une sorte de raifort japonais, à acheter en poudre ou tube
  • Du gingembre mariné au vinaigre, si vous aimez (moi pas)

Ensuite coté ingrédients, vous pouvez prendre toutes sortes de poissons (saumon, thon, crevette, daurade, maquereau, …) et d’accompagnements (avocat, concombre, mangue, et même du Saint-Môret ou de la banane).

Je vous conseille de prendre du poisson frais (bah oui) et de le mettre au congélateur pour éventuellement tuer un ver qui serait à l’intérieur du poisson et qui ne résiste pas au froid. Et donc sortir votre poisson du congélateur la veille.

Passons à la préparation du riz, le plus long et donc à faire en premier. Rincer-le à l’eau claire jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’amidon, puis laisser le sécher.

Ensuite le faire cuire, pour 300g de riz rond japonais (3-4 personnes), le mettre dans l’auto-cuiseur (à la casserole j’en brûle un 1/4 à chaque fois donc j’ai laissé tomber) et, à la fin de la cuisson, placer délicatement le riz dans un récipient pour le laisser refroidir.

Passer à la préparation de la sauce (toujours pour 300g de riz), faire chauffer sans bouillir ni sans faire caraméliser :

  • 4 cuillères à soupe de vinaigre de riz
  • 2 cuillères à soupe de sucre
  • 1/2 cuillère à soupe de sel

Verser le contenu dans le riz qui refroidit en mélangeant en essayant de ne pas casser les grains (je sais c’est pas facile). Vous pourrez ensuite couvrir le tout avec un torchon humide.

En attendant passons à la découpe du poisson et des accompagnements, et disons que vous voulez faire des Nigiri (les plus connus, pièces de poisson sur un lit de riz), des Maki (poisson entouré de riz et de feuilles de Nori) et des Sashimi (pièces de poisson sans accompagnement).

Sur le saumon (le plus commun), retirer les arêtes à la main ou à la pince à épiler. Avec le couteau à poisson, placer les écailles contre la planche à découper (j’ai pas précisé qu’il en fallait une, mais bon j’ai pas dit qu’il fallait une cuisine non plus) plaquer la lame juste au dessus de la peau et découper-la (ça devrait être naturellement fin, et ne pas hésiter à courber la lame).

Voilà, vous allez pouvoir découper le poisson en fonction des sushi que vous voulez faire :

  • Les plus belles pièces sont pour le sashimi de 2×4 cm et 1cm d’épaisseur environ (à vous de voir)
  • Plus fines pour les nigiri, pour qu’elles nappent bien le riz, mais pas trop large
  • Pour les maki vous pouvez garder les tombées et faire des découpes en forme de… stylos

Couper le concombre et l’avocat pour les maki en long. Placer tout ça dans un plat avec du wasabi que vous utiliserez pour napper le riz. Entourer la natte de bambous de cellophane (pour éviter que ça colle), prendre un bol d’eau avec un peu de vinaigre de riz (pour tremper les doigts et le couteau).

Vous voila prêt à faire des sushi.

  • Pour les nigiri, se tremper les mains dans l’eau vinaigrée, prendre une petite poignée de riz, faite une boule, mettre un peu de wasabi et le poisson pour le couvrir.
  • Pour les maki, mettez de 1/3 à 1 feuille de Nori (la grosseur du maki dépendra du riz aussi), placer un 1cm de riz sur la moitié de la feuille. Sur le milieu du riz faire un trait de wasabi et placer le saumon, avocat et concombre. Le plus dur maintenant, rouler en gardant la préparation collée. Avant de rouler la totalité, mouiller la dernière partie de la feuille de Nori pour qu’elle colle bien. Ensuite couper en deux le boudin avec le couteau mouillé (couper en deux le reste, etc…).
  • Pour les sashimi, heu rien à faire, les placer dans un joli plat.

Bien sûr vous vous améliorerez au fur et à mesure, en prenant des livres ou en vous les faisant offrir.

Nettoyer tout et mettre de coté pour la future vaisselle. Mais en attendant, vous pouvez manger vos sushi fait en 4 heures et engloutis en 10 minutes.

  7Commentaires

  1. rei   •  

    Hey ! mais c’est une très bonne idée ça !
    de la cuisine geek ! =D

  2. Marc   •  

    Maître ZAk, en mon for intérieur, merci !

  3. Zakstudio   •  

    🙂 sachant que c’est juste un début, toutes les techniques ne sont pas expliquées.

    si je dis tout je ne vais plus être exceptionnel?

  4. Marc   •  

    @Zakstudio
    Tu le serais, à mes yeux, à tout dire ! ^_^

  5. Méludrine   •  

    ça a l’air très simple sur le coup mais reste à mettre en pratique!!:))

  6. Zakstudio   •  

    Après c’est surtout le plaisir de les manger. Et de les faire aussi je l’avoue.

  7. Marc   •  

    @Méludrine C’est vrai que la pratique fait tout !

Laisser un commentaire